Lancement au Maroc d’un méga projet de production d’ammoniac et d’hydrogène verts

La société portugaise de technologie Fusion Fuel Green et Consolidated Contractors (CCC), fournisseur mondial de solutions d’ingénierie, ont signé mardi à Rabat une convention relative à la chaîne de valeur (infrastructures, sécurité, transport, logistique) se rapportant au développement du projet “HEVO Ammoniac Maroc”, qui consiste en la production de l’ammoniac et de l’hydrogène verts.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des objectifs du Royaume en matière d’énergies renouvelables, devra atteindre une production de 31.850 tonnes par an d’hydrogène vert, de 151.800 T/an de nitrogène et de 183.650 T/an d’ammoniac vert.

La cérémonie de signature a été marquée par la présence notamment du secrétaire général du ministère de l’Énergie et des mines, Mohamed Ghazali, du directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), Badr Ikken, ainsi que des représentants de l’ONEE et de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

A cette occasion, le responsable du développement commercial Fusion Fuel Green, João Wahnon, a indiqué que ce projet, qui mobilisera un investissement global de 865 millions d’euros, vise la production de 3.650 tonnes d’ammoniac vert en 2022, 20.000 tonnes en 2023, 40.000 tonnes en 2024 et 60.000 tonnes en 2025 et en 2026.

S’agissant de la production d’hydrogène, 616 tonnes seront fabriquées en 2022, 3.472 en 2023, 6.940 en 2024, 10.411 en 2025 et 2026, a ajouté M. Wahnon.

Le Maroc possède le potentiel pour développer un leadership mondial dans le domaine de production et d’exportation d’hydrogène à l’échelle internationale, a-t-il estimé, rappelant la déclaration de coopération sur l’hydrogène vert signée, en février dernier, par le Maroc et le Portugal et visant à mettre en place les bases nécessaires pour développer le partenariat dans cette filière d’énergie propre entre les acteurs économiques des deux pays.

Il a mis en avant les avancées notoires et les ambitions du Maroc en matière de développement durable et d’énergies renouvelables, rappelant que “le Maroc avait porté à l’horizon 2020 la participation des énergies vertes à 42% de la puissance électrique installée totale, tout en s’engageant à la porter à 52% d’ici 2030”.

Pour sa part, le conseiller scientifique d’une entreprise américaine membre du CCC, Mohammed Cherkaoui, a indiqué que le Maroc accueillera “la plus grande ferme d’hydrogène et d’ammoniac verts à l’échelle mondiale et dont la production sera réservée exclusivement à l’exportation vers l’Europe”.

“HEVO Ammoniac Maroc” regroupe plusieurs briques technologiques, à savoir le dessalement de l’eau, la concentration solaire, la production d’hydrogène et d’ammoniac, a précisé M. Cherkaoui.

Ce projet, poursuit-il, permettra de stimuler l’emploi, de promouvoir la création technologique et d’intégrer une chaîne de valeur regroupant des industriels et universités, à même de pérenniser ce projet et faire du Maroc un leader mondial dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *