Parc éolien Koudia Al Baida : Masen projette une extension d’environ 200 MW

Masen planche sur l’extension d’environ 200 MW du parc éolien de Koudia Al Baida, situé à Tétouan. Ce site a été initié et mis en service en 2000 par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable avec une capacité initiale de 50,4 MW. Il est actuellement en repowering qui implique le remplacement des turbines existantes par des éoliennes d’une nouvelle génération au rendement plus élevé portant sa capacité à 120 MW. Aujourd’hui, Masen est en train de recruter un conseiller technique pour l’accompagner dans ce projet d’extension de ce site qui bénéficie d’excellentes conditions de vent.

Le Maroc se renforce dans les énergies renouvelables. Masen (Moroccan Agency for Sustainable Energy), qui est l’acteur central des énergies durables dans le pays, planche sur un nouveau projet stratégique. Il s’agit de l’extension d’environ 200 mégawatts (MW) du parc éolien de Koudia Al Baida, situé à Tétouan. C’est le premier parc éolien réalisé au Maroc et au niveau du continent africain. Il a été initié et mis en service en 2000 par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) avec une capacité de 50,4 MW sur la base de 84 éoliennes.

À travers un projet, développé actuellement par Masen en partenariat avec Futuren (filiale du Groupe EDF Renouvelables), sa capacité sera portée à 120 MW et ce, en faisant appel au repowering, une première continentale et dans la région MENA (Moyen-Orient/Afrique du Nord). Le repowering implique le démantèlement des turbines existantes pour les remplacer par des éoliennes d’une nouvelle génération au rendement plus élevé.
Aujourd’hui, Masen, en collaboration avec l’ONEE, planche sur une capacité additionnelle de 200 MW pour ce site qui bénéficie d’excellentes conditions de vent. À cet effet, un conseiller technique sera recruté pour l’accompagner dans ce projet d’extension du parc Koudia Al Baida. Selon les premières informations, ce nouveau projet sera développé dans le cadre d’un programme de production indépendante d’électricité (IPP) impliquant la conception, le financement, la construction, l’exploitation et l’entretien du parc éolien. Masen précise, en outre, que le projet pourrait être développé dans le cadre d’un contrat «clé en mains» intégrant la conception, l’approvisionnement et la construction : EPC.

Le conseiller technique sera en charge de gérer et superviser l’ensemble du processus technique, de l’étude de faisabilité jusqu’à la signature des conventions de projet, y compris la phase de pré-qualification, la demande de propositions, la sélection du soumissionnaire(s) préféré(s), l’entrée en vigueur des principaux contrats (PPA, EPC, O&M et accords de financement) et la clôture financière. Une fois réalisé, la puissance produite par le parc éolien sera évacuée sur le réseau électrique national géré par l’ONEE.
À noter que selon la première présentation du projet, l’extension du site Koudia Al Baida sera réalisée sur deux zones : Dakchir et M’diq Fahs.
Ce chantier structurant s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique du Royaume qui vise à porter de manière progressive et continue la part des énergies renouvelables dans le mix électrique à plus de 52% d’ici 2030. 

https://lematin.ma/journal/2021/parc-eolien-koudia-al-baida-masen-projette-extension-d-200-mw/365489.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *